AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexionFAQRechercher

Partagez | 
 

 Nanyel Nar'Shen Kérandar

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nanyel Nar'Shen Kérandar   Dim 23 Mai 2010 - 22:11



Nom: Nanyel Nar´Shen Kérandar
Surnom: Nanaké
Age: la vingtaine
Taille: 1,63 m
Race: Asmodéenne
Classe: Prêtresse (Clerc)
Artisanat: Touche à tout.

Description:

Vous découvrez devant vous une jeune femme d´à peine 20 ans.
De taille moyenne, elle est fine, souple, et ses mouvements sont gracieux. Son buste est svelte, sa peau, d´un bleu clair immaculé.
Elle est généralement habillée d´une simple robe de bure pourpre voilant son corps.
Des cheveux fins comme la soie, mauves, tombent délicatement sur ses épaules, lui donnant un air grave et enfantin.
Un sourire subtil au coin de ses lèvres roses, elle semble fixer les gens avec gentillesse.
Son corps exhale un parfum de jeune fille, une odeur de fleur d´oranger et de savon.
Mais ce qui vous surprend le plus, c´est de constater que ses yeux sont cachés par un bandeau de soie blanc.

Histoire:

Pandémonium, il y a quelques mois...

Dans la glorieuse capitale d´Asmodée, quelques curieux s´étaient regroupés devant deux grandes portes de granite. 2 gardes, visiblement nerveux, attendaient devant celle-ci.
Un vieux Daeva, accompagné par un jeune enfant, observait sans dire mot la porte.

- Grand père... que faisons-nous ici? ces grandes portes ont toujours été fermée...

Le vieux Daeva regarda son petit fils en souriant

- Tu as raison mon petit... ces portes se sont ouvertes et fermées seulement une fois, lorsque les Soeurs entrèrent dans le sanctuaire.
- Des soeurs?
L´enfant soupira, il préférait la grande avenue commerçante, là-bas au moins, il pouvait rencontrer de puissants guerriers...

Son grand père se baissa et lui susurra à l´oreille

- Mais aujourd´hui c´est un jour très spécial... il semblerait que les portes vont s´ouvrir... c´est quelque chose d´unique... d´après un ami, une soeur a obtenu l´autorisation de sortir du sanctuaire...

L´enfant se contenta de hocher les épaules.

- Je ne vois pas l´intérêt de voir une de ces clercs sortir... *l´enfant leva les yeux* plus qu´un "sanctuaire", on dirait une prison...

Le grand père le regarda en souriant

- Oui c´est vrai, et ce, depuis la création de pandémonium... ce fut un compromis... car avant, bien que fort peu nombreuses, elle étaient disséminées sur Atréia et leur sanctuaire se trouvait dans la tour...
- Et elle sont aussi veilles que toi grand père?
- Certaines, sûrement...


L´enfant regarda les grandes portes

- Et pourquoi sont-elles enfermées? Qu´ont-elles de si spécial?


Un homme richement vêtu, sûrement un noble de la capitale, s´approcha de l´enfant

- On les appelle les Sorcières d´Aion, et ce n´est pas pour rien... il suffit de lire les ouvrages à leur sujet... c´est une honte qu´une d´entre elles puisse marcher librement dans notre capitale !

L´enfant se retourna vers son grand père

- C´est vrai ce que dit ce monsieur?

Le vieux Daeva soupira

- C´est ce que l´histoire raconte en effet... mais sache que si je suis ici... et pas que moi... c´est grâce à...

Un bruit énorme se fit entendre, les immenses portes commençaient à s´ouvrir lentement. Les quelques curieux se turent, leurs regards pointant les portes. Une forme vêtue d´une robe de bure pourpre sortit lentement du sanctuaire...
La forme passa sans dire mot devant les curieux et continua lentement son chemin. Le vieux Daeva s´inclina légèrement

- Bienvenue parmi nous ma Soeur...


La prêtresse s´arrêta et ôta sa capuche. Des cheveux mauves, fins comme la soie, jouaient avec la légère brise. Un bandeau blanc cachait ses yeux. Elle tourna la tête vers le Daeva en souriant gentiment.

- Je vous en remercie... Wulfar des contrées de l´Est...

Le vieil homme écarquilla les yeux, comment pouvait-elle connaître son nom?

- ... Je tenais à remercier vos soeurs pour...

La jeune femme leva la main pour l´interrompre.

- Tu verras grandir les enfants de tes enfants... Elle est heureuse de constater que sa prédiction fut exacte.

La prêtresse fit un geste d´adieu en s´éloignant tranquillement.
Le Daeva la regarda s´éloigner en murmurant... C´est... c´est... une des Nornir de l´ordre...

(À suivre)

Rumeurs:

(À faire)

(image: Etaine de Shayia)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nanyel Nar'Shen Kérandar   Jeu 27 Mai 2010 - 16:49

Divers extraits d´un rapport d´investigation d´un juge de l´ombre sur l´Ordre dont fait partie Nanaké.

… Tout ceci n´est qu´un regroupement d´information sur cet Ordre, rien n´a pu être prouvé… vérité ou simple légende...

Origine et organisation

….Nul ne sait quand a été fondé cet Ordre religieux au service d´Aion, certains ouvrages disent qu´il existe depuis l´aube des temps. Ce point n´a pu être vérifié du fait de l´hermétisme des Sœurs de cet Ordre... Avant le grand cataclysme, elles étaient dispersées sur tout Atreia, toujours de manière discrète. Leur sanctuaire se trouvait dans la tour…

… C´est un ordre matriarcal, exclusivement composé de femmes…

…Il existe plusieurs rang dans son sein : Acolyte, Sœurs, Nornir, Mère supérieure.

Outres les grandes capacités de soigner, les Sœurs, au fil des ages, ont développé des capacités spéciales, qui font d´elles des personnes à surveiller…

Disciplines de l´Ordre

….Les membres de l´Ordre ont, après leur initiation, accès un enseignement spécifique très poussé, ainsi qu'à plusieurs disciplines et capacités spéciales, qui ont fait d'elles des adversaires autant craintes que respectées…
…Ces diverses connaissances ont été développées, modifiées et codifiées jalousement au fil des ages par les Sœurs, et demeurent un des secret les mieux gardés de l'Ordre. Son importance et sa valeur par rapport aux autres ordres religieux viennent en grande partie de cet enseignement. Preuve de leur valeur, leurs ennemis leur ont attribué le surnom de Sorcières d´Aion.

Aptitudes physiques

…Parmi les enseignements de l´Ordre figure un entraînement physique. Cet entraînement recoupe diverse techniques visant à développer les capacités physiques et nerveuses (muscles du corps et réponse nerveuse pour un rendement musculaire optimum et des réflexes ultrarapides). Cet entraînement spécial à pour conséquence de donner aux Soeurs un art de combat mortel, qui fait appel à l'hypersensibilité et à la maîtrise totale de tous les muscles du corps ainsi que des réactions nerveuses. Les Sœurs poursuivent cet entraînement de manière méthodique tout au long de leur vie active, ce qui fait d'elles des combattantes au corps à corps redoutables.

Aptitudes sensorielles

…Dès leur plus jeune age, les Acolytes de l´ordre sont éduquées dans la « Manière ». Il s'agit d'un apprentissage qui développe et aiguise leurs cinq sens de façon extrême mais aussi la compréhension et sûrement la manipulation de l´Ether…
… Cela leur permettent d'acquérir une perception de leur environnement, un « sens » de l'observation inédit : une Soeur parfaitement entraînée sait reconnaître à d'infimes détails, corporels ou gestuels (un tic nerveux, une goûte de transpiration, un mouvement du corps qui passerait inaperçu en temps normal, une odeur particulière, une altération du ton ou de l'intonation de la voix, etc.), les motivations et les intentions d'un individu donné.
… Une Sœur est en mesure de déterminer dans quelle direction va le cours des pensées de son interlocuteur, de connaître son état d'esprit réel, s'il cherche à lui dissimuler quelque chose ou à l'orienter sur une fausse piste, si son discours est franc ou s'il lui ment, si ses intentions sont faussement pacifiques, s'il est nerveux (et tente de le cacher), ou encore s'il va user de violence contre elle.
…En clair, les Sœurs sont formées à lire le « langage du corps » et des émotions chez une personne, et grâce à cet examen subtil, leur permettant d'anticiper et de s'adapter en une fraction de seconde à toute situation ou personne potentiellement dangereuse. De plus, cela leur permet de deviner la vérité dans des propos trompeurs, ou enfin de soutirer une information chez une personne, sans qu'elle n'en ait rien dit par elle-même...
Les Sœurs sont aussi capables de détecter, par des signes secrets quasi imperceptibles, la présence d´être ayant prit possession d'un individu et ou copiant son apparence.
… Cette hypersensibilité sensorielle est l'un des points forts de l'Ordre…
… Les Soeurs sont également capables, par une observation fine de leur environnement, comme par exemple l'examen de la structure d'une pièce ou de sa forme particulière, de la propagation des flux d'airs ou des sons dans celle-ci, de déterminer s'il existe des passages secrets ou dissimulés dans cet endroit, ou bien si des personnes y sont cachées, en train de les épier ou se préparant à agir contre elles.
…Il convient d'ajouter que l´Ordre semble avoir développé des techniques de mémorisation individuelle pour le stockage d'informations, la captation/retranscription verbale de propos entendus (la transe mémorielle selon leur terme), qui assurent à leurs messagères une parfaite efficacité et une sécurité accrue durant leur mission…

Chimie interne

…Les Soeurs contrôlent également parfaitement leur biochimie et peuvent modifier à volonté leur chimie interne, pour, entre autres, contrer des maladies, des infections diverses ou résister à une douleur intense ou à un état de fatigue en cas d'effort soutenu.
… Autre capacité étonnante liée à ce contrôle absolu de leur chimie, elles sont capables de déterminer avec précision les divers éléments composant un plat ou une boisson ingurgitée, et peuvent neutraliser ou annuler les effets de chaque élément indépendamment du reste…
…Ce contrôle de la chimie interne est par ailleurs primordial à une sœur pour passer au statut de « Nornir ». Cette étape importante et dangereuse dans la vie d'une adepte de l'Ordre est ritualisée par une cérémonie appelée l'Agonie de l'éther : les candidates ingèrent l'éther primordial, un poison violent et mortel qu'elles doivent neutraliser. La maîtrise de sa biochimie interne permet à la postulante de transformer la substance toxique en une drogue qui lui donne accès à ce qu´elles appellent la mémoire seconde. De plus leur compréhension du monde et de l´éther est étendue, leur donnant l´étrange capacité de prévoir le futur… elles deviennent ainsi des Nornir, des oracles.
…Beaucoup de sœurs décèdent lors de ce rituel dangereux dans des souffrances atroces. Depuis la destruction de la tour, aucune sœur n’a passé cette épreuve… hormis une jeune Sœur du nom de Nanyel à présent une Nornir de l´Ordre…

…. La mémoire seconde…

Si une Sœur survit à l'Agonie de l'éther, elle a désormais accès à la Mémoire Seconde, une formidable « mémoire collective » interne. Cette mémoire ancestrale remonte jusqu'au début de l'humanité et rassemble tous les ancêtres de l´Ordre, mais uniquement du côté féminin, avec tous leurs souvenirs, de génération en génération. Ces ancêtres femelles, mortes depuis bien longtemps, continuent à « vivre » dans l'esprit de la Nornir, sous la forme d'une « présence » dans son esprit, le « flot intérieur » ou le « flot simultané », comme l'appellent les Sœurs.
…Une Nornir peut alors « puiser » à volonté dans ce gigantesque réservoir mémoriel et sélectionner à loisir chacun des souvenirs particuliers que possèdent les « vies » présentes en elle, et que la Nornir souhaite consulter ou voir par elle-même : par exemple, un évènement passé bien particulier, depuis longtemps oublié (une naissance, une guerre, une cérémonie, etc.), une information précise qui peut ne plus exister (contenue ou dans un livre détruit il y a bien longtemps, ou dans l'histoire orale d'un peuple), ou encore un lieux ou un objet particulier que l'une de ses « vies » à vu ou possédé. Il est même possible pour la Nornir de « voir » une personne décédée depuis années, des siècles, voire des millénaires, de pouvoir contempler son aspect, voir ce qu'elle faisait ou entendre ce qu'elle disait, comment elle s'exprimait, etc.
Chaque Nornir peut aussi « communiquer » par la pensée avec les « vies » qu'elle a en elle. Par ce dialogue mental elle peut recevoir un avis sur une question ou un problème particulier, selon la personnalité que la Nornir sélectionne. Parfois, ces présences s'imposent d'elles-mêmes à l'esprit de la Nornir, comme par exemple pour la prévenir en cas de danger imminent, pour lui donner une information vitale, mais aussi lorsqu'un « débat » agite la communauté présente dans son esprit (une personne en particulier ou plusieurs) sur un sujet particulier, une pensée ou une décision de la Nornir...
…Avant de mourir, une Nornir a pour devoir de transmettre sa mémoire seconde à une autre Nornir, par le biais du « partage » : les deux Sœurs se touchent le front, et fusionnent en cet instant leur psyché. La Nornir mourante « déverse » alors ses souvenirs dans l'esprit de l'autre Nornir, ainsi que les vies qu'elle abritait. Le partage accompli, la Sœur sera elle aussi contenue en tant que présence psychique dans d'esprit la Nornir ayant accepté le partage, et fera partie de ses vies intérieures….
…Dans l'histoire de l´Ordre, il est arrivé qu´exceptionnellement, pour parer un danger extrême menaçant la survie même de l'Ordre, que les Sœurs soient obligées de pratiquer le rituel du « partage » de masse. Le but était de contrecarrer la mort d'un trop grand nombre de Nornir en même temps, et ainsi d'éviter la perte irrémédiable de tous leurs souvenirs et leurs lignées ancestrales. Cette pratique, que les Sœurs nomment Extremis Progressiva, a notamment été utilisée lors de la destruction de la tour de l´éternité….

Oracle

… Les Nornir, à divers degrés, ont une capacité prisée et jalousée par tous… la capacité de pouvoir lire dans l´avenir…
…Les sœurs n'en parlent pas comme étant la capacité à voir un avenir statique car pour elles, rien n´est figé ni écrit, mais plutôt celle de deviner les différents chemins possibles, avec leurs conséquences et leur probabilité, ce qui permet de choisir (et le choix le plus facile n'étant pas toujours le meilleur). L´Ordre pense que ce « don » est aussi un fardeau…

Litanie contre la peur

…Il semblerait que ce soit une méthode d'autosuggestion pour s'affranchir d'une peur ou d'une angoisse irraisonnée, la Litanie contre la peur a été développée en des temps anciens par une sœur et fut transmise depuis de génération en génération...

« Je ne connaîtrai pas la peur car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi. »

… le rapport s´arrête subitement, il manque des pages…


(HRP: Ordre honteusement, fortement si ce n´est presque totalement inspiré par les soeurs Bene gesserit de franck herbert, en enlevant les cotés pas sympa de cette ordre infame - Dune)
Revenir en haut Aller en bas
 
Nanyel Nar'Shen Kérandar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Is a Pancake :: Le Mausolée des Penseurs Oubliés :: Contes & Légendes :: Les Âmes Perdues [BG]-
Sauter vers: