AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexionFAQRechercher

Partagez | 
 

 [BG] Scendre

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [BG] Scendre   Mar 10 Nov 2009 - 18:57


La femme remua lentement les doigts de sa main meurtrie, noircie par l'éclat de magie qui lui avait échappé.
"Chier ce que ça fait mal!" jura t'elle " Je ne maîtrise pas encore bien ce sortilège mais qu'est ce que ça cogne dur..."
Un sourire aux lèvres elle ce releva pour contempler l'espace qui la séparait du bout de la falaise, jugea la distance et s'élança. L'air lui fouetta le visage lorsque ses ailes rouges s'ouvrirent, un, deux, trois, quatre mètres la voilà sur le sol. La chaleur de la rivière de lave lui avait redonné un coup de fouet mais sa main méritait vraiment d'être soignée. Un petit retour à la maison s'imposait et en quelques secondes le portail qu'elle avait traversé ce referma derrière elle.

Pandaemonium la grande s’offrait à ses yeux. Elle slaloma entre les daevas pressés et descendit au temple.

« Scendre mon enfant ! Tu es toute couverte de suie… où es-tu encore allée te fourrer ? Vien la que je t’examine. »

« C’est trois fois rien, les environs du temple du feu sont un magnifique terrain d’entraînement Babeth »

Babeth, c’était un peu la grand-mère adoptive de Scendre, C’est en fait son ancienne nourrisse qui avait accéder à la fonction de daeva très tard. Du fait de son âge avancé elle était restée apprendre la médecine à Pandaemonium et était la guérisseuse des pauvres gens de la ville et des jeunes recrues. Mais Scendre avait gardée l’habitude de venir la voir lorsque les choses avaient tournés mal.

« Je tente de maîtriser une nouvelle formule mais la dernière m’a littéralement pété au nez ! »

« Mais enfin mademoiselle quel langage tenez vous là ?! Si votre mère vous entendais … Paix à son âme elle nous a heureusement quittée depuis bien longtemps. Etonnant qu’elle ne soit pas devenue Daeva, enfin, c’est le destin de chacun qui décide. »

« Je ne pense pas Babeth, Aie ! Pas si fort ! »

« Ho, pardon »

« On devrait tous pouvoir décider de son destin, ce sont les actions que tu décide de faire et ce qu’elles amènent qui font ce que tu es, pas de ridicules prophéties ou une bonne étoile. Tu penses vraiment que je serais restée à m’occuper de la fortune familiale ? »
« Ha c’est sur ce n’est pas ton genre, tien passe moi le flacon là, tu veux ? Merci
Déjà petite tu courrais partout, tu voulais tout savoir, tu posais des questions tout le temps ! »

« Babeth les gens nous regardes tu veux pas juste t’occuper de ça et laisser les vieux souvenir s’il te plait ? »

« Bon très bien, comme tu veux… Pas la peine de prendre tes grands airs de dame pressée je sais très bien qu’une daeva de ta classe cultive le mystère… »
« Attention tu es limite offensante. »

« Ho on peut bien rire de temps en temps hein »

Le petit pincement de joue ramena la jeune femme un bon paquet d’année en arrière, lorsqu’elle courrait vêtue des plus belles étoffes dans le petit manoir de ses parents, Babeth un peu moins vieille trottinant derrière elle en lui criant de s’arrêter.

« Bon, et bien merci mon amie, je me sens mieux. Tien je vais me prendre un bon bain ça me délassera. Il commence à ce faire tard… »

« Fait attention à toi ma corneille ! » Scendre était déjà remontée mais la vieille daeva savait qu’elle l’avait entendue.

L’air frais du soir lui fit monter le rose aux joues et le temps d’arriver dans son petit nid elle ne sentait plus le bout de son nez.
« J’ai faillit avoir la honte de ma vie » Souffla t’elle en ce lançant sur le lit.
« Elle est bien gentille Babeth mais qu’est-ce qu’elle est bavarde ! Bon, au bain jeune fille ! » Dit-elle en imitant la voix rouillée de sa vieille amie.

L’eau était un vrai bonheur, délassante et relaxante les huiles qu’elle avait fait tremper c’étaient avérées tellement efficaces qu’elle s’endormit aussitôt.

Ce fut le bruit de l’eau qui ramena les vieux souvenirs à la surface, comme une goutte troublant la surface d’un lac ses souvenirs étaient revenu par vague, c’était en premier des visages, des odeurs, des sensations. Le parfum des fleurs qui embaumaient en permanence la maison, le toucher divin des étoffes de ses petites robes de reine miniature, le rire clair et frais de sa mère, la peau rugueuse mais tendre des joues de son père. Ils étaient bien dans cette cité nouvellement construite, eux descendant des premiers qui c’étaient réveillés après le grand cataclysme. Eux qui avaient de leurs mains tirer de la terre leurs subsistance, qui c’étaient enrichi grâce aux talents du grand-père et vivaient maintenant dans un superbe Hôtel particulier de Pandaemonium la jeune. Elle ne manquait de rien, la fille prodigue, la fille unique de ce couple heureux et sans histoire. Mais lentement, très lentement, les choses ce détériorèrent. L’arrivée des Elyséens, la découverte de la survie de l’ancien peuple et donc d’un nouveau conflit. Tout cela avait changé la donne, et plus personne ne voulais ce vêtir de belles parures, de ce meubler avec du bois précieux, c’était la guerre, et il fallait de l’utile, du pas cher et en grande quantité. La petite affaire florissante de la période de reconstruction n’avait plus lieu d’être. L’endettement, elle avait supposer plus tard était la cause de l’assassina de ses parents. C’étais l’année de ses 20 ans et elle savait déjà que sa vie ne serais plus jamais la même.
C’était un soir, un soir comme n’importe quel soir, depuis quelques temps les mets étaient un peu moins variés et elle regrettait la chair de lobnite. Devant sa coiffeuse elle brossait ses belles boucles noires lorsqu’un cri déchira le silence. Elle ne pris pas le temps d’enfiler une robe de chambre et courra dans les couloirs de l’étage, descendit dans le patio et poussa la lourde porte de la chambre de ses parents. Comme un fantôme éclairé par la nuit, dans l’encadrement de la porte elle frissonna, tâtonna pour trouver la lampe à luciole des domestiques et la secoua pour en faire jaillir la lumière. Ce que ses yeux virent elle ne s’en souvint jamais mais elle n’oubliera point le bruit, le bruit d’agonie, les râles de celui qui se noie dans son propre sang, et le verre de la lampe qui ce brise au sol, frappant de milles aiguilles ses petits pieds fragiles.
Le froid de la nuit s’insinua dans son corps, dans son cœur. Enfermant à jamais son petit cœur de jeune fille pour devenir celui froid et déterminé d’une Daeva, t’elle fut son ascension.
Scendre…..Scendre ?..... Scendre ?!Tu va bien ?!

« Gnyyy ? Qui est là ? Pourquoi vous me secouez ? »
« Ha enfin tu es revenue à toi »
Elle posa les yeux sur son interlocuteur et leva un sourcil
« Mymy ? On peut savoir ce que tu fiche ici ? Et je suis dans mon bain jte signale ! »

Le Daeva confus et rougissant ce releva, il était mouillé jusqu’au coude et semblait avoir garder une main sur ses yeux par pudeur.
« Je voulait prendre des nouvelles…la lumière était allumée mais tu ne répondais pas, et tu avais laissée ta porte ouverte, j’ai pensé qu’il t’était arriver quelque chose. Excuse moi. En plus tu t’agitais dans tout les sens. »

« C’est gentil de t’inquiéter Myrddin… c’est moi qui suis désolée, tu me passe ma serviette ? »

Le daeva tâtonna dans la salle de bain.

« Plus bas….non plus à droite… au dessus du meuble, là ! Tu la tien. Merci. C’est bon tu peux ouvrir les yeux »

« Tu parlais d’une maison, de verre, tu disais que tu avais froid et… »
Elle lui coupa la parole
« Bon ! Je t’invite boire un verre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Odesa
Ombre Errante
avatar

Nombre de messages : 1238
Date d'inscription : 07/06/2007
Age : 37

Feuille de Personnage
Classe: Templier
Maître: Fabricant
Niveau du Craft:
430/449  (430/449)

MessageSujet: Re: [BG] Scendre   Mar 10 Nov 2009 - 21:52

[HRP]

Merci d'avoir mis un passage de ton BG, mais peux tu corriger les nombreuses fautes qui s'y trouvent stp, le ce à la place du se etc ^^

Attention également à la fin où tu fais intervenir en action et surtout en dialogue Myrddin, tu ne peux pas ^^

[/HRP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [BG] Scendre   Mar 10 Nov 2009 - 23:51

[HRP]

Effectivement, les fautes piquent un peu les yeux, cela dit, tu as un style d'écriture très agréable à lire.

J'ai été agréablement surprise par la fin. N'a-t-on vraiment pas le droit Aka de faire intervenir quelqu'un d'autre? Et si on s'est mis d'accord auparavant? On pourrait faire référence au soir RP qu'on s'est fait avec Scendre y'a peu de temps où je suis allé chez elle pour la voir.
Sinon si ça gêne Aka, tu peux juste couper au moment où Myrddin arrive dans ta salle de bain et qu'il t'a prise par le bras pour te remonter. Si c'est possible je veux bien faire la suite
Au moins il pourra pas dire que j'étais pas d'accord

En tout cas, tu as bien cerné le personnage Scendre, enfin... en partie
J'ai bien rigolé parce que c'est vraiment un empoté avec les filles héhé, et tu as bien réussi à le faire ressortir ^^

[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [BG] Scendre   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BG] Scendre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Is a Pancake :: Le Mausolée des Penseurs Oubliés :: Contes & Légendes :: Les Âmes Perdues [BG]-
Sauter vers: