AccueilPortailS'enregistrerMembresGroupesConnexionFAQRechercher

Partagez | 
 

 [Texte] Une nuit en forêt

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Texte] Une nuit en forêt   Jeu 16 Juil 2009 - 15:11

Une nuit humide, une forêt glacée, une âme en danger et une autre, égarée…

Sad passe, lentement, la démarche nonchalante. Pas après pas et à chaque goutte qui s’écrase sur son visage, il se demande ce qu’il fout là.
« Comment j’peux me retrouver au milieu de la nuit, trempé, marchant dans cette putain de forêt !! »
Sa voix se perd dans l’obscurité rampante qui régne en ces lieux, il souffle de rage et se fait à l’idée, il est paumé, mouillé et crevé.

« NOOOOOOOOOoooooon ! »
une voix féminine s’élève dans la nuit, un cri si perçant qu’il s’écrase sur les tympans de l’Asmodien égaré. Il se dirige rapidement vers le son, se courbant pour ne pas être vu, le cri était proche et il lui semble sentir un homme, mais la pluie brouille son odorat.
Soudain des bruits. Des pas. Au moins 2 personnes. Peut être plus. Non c est sûr, 2 personnes. Sad se cache derrière un arbre, ne laissant de visible que la moitié de son visage, mais dans les ténèbres, aucune chance qu’il soit vu. La femme apparait, affolée, fuyant manifestement au mieux quelqu’un, au pire quelque chose. Elle tombe, quelques mètres devant lui. Derrière elle arrive un homme en armure, une épée au poing, il lève son arme et regarde avec délectation le visage apeuré de la jeune femme.

Sad est là, il regarde la scène, il voit également l’effroi sur ce visage. Rien à faire, ça ne lui fait rien, pas la moindre peine, pitié ou peur, pas même un léger sourire, rien… Bien sur il sait qu’il devrait l’aider, et avec l’avantage de l’initiative le bourreau n’a pas la moindre chance. Mais vraiment il n’en a aucune envie. « Fait chier ». Alors qu’il s’égare dans ses pensées, l’homme rabaisse son bras et en un instant, transperce le corps de sa frêle victime, gisant au sol mais par miracle toujours en vie.

Soudain le visage de Sad change. Ses sourcils se froncent, ses pupilles se rétractent et il esquisse un sourire en passant la langue sur ses crocs acérés. Il fixe la victime, joignant ses mains, et commence à murmurer une incantation. En un éclair, une vive lueur apparait comme sorti des ténèbres dans le creux de ses mains. Le bourreau regarde avec stupéfaction cette clarté presque irréelle. La seconde d’après, la jeune femme, aux portes de la mort, se met à briller, cette intense lumière s'échappant de sa blessure.
« Bordel mais il se passe quoi ! » hurle l’homme en levant son épée « Sors de là » s’écrie t il en fixant le point d’où il a vu émaner cette clarté.
Son regard se porte alors sur la fille, ses yeux s’écarquillent, son esprit étriqué ne peut concevoir ce que perçoit sa rétine. La blessure de la femme est pratiquement refermée, les muscles et la peau se recréent. L’homme ressent un frisson qui le tétanise, et une pression au coté droit de son cou. Sad est là, derrière, les crocs plantés dans la chair de l’homme paralysé. Il prend une grande inspiration, resserre ses machoires et arrache en une seconde la moitié du cou de ce pauvre homme, et la recrache à terre. Sad tourne son visage vers les cieux, ferme les yeux, et ouvre grand sa bouche, laissant les trombes d’eau se méler à ses crocs ensanglantés… il ressent alors une bien étrange sensation, comme une souffrance intense ralentissant son rythme cardiaque, comme un souvenir, un flash, son cœur s’emballe à présent, une sorte de rêve éveillé, de scène ressurgissant du passé. Il réouvre les yeux, le regard plongeant dans l’obscurité, et reprend sa marche. Il s’éloigne peu à peu, sous les hurlements de la jeune femme, terrorisée de voir ce qu’il reste de son bourreau, oubliant même qu’une minute avant elle mourrait.



Une nuit humide, une forêt glacée, une âme en danger et une autre, égarée… voilà ce qu’il fallut à Sad pour se mettre sur la voie de ce qu’il a été, du point de départ de sa triste histoire, mais çà, c’est une autre histoire…


(voila un trip, rien de définitif pour la personnalité du personnage, mais c est une possibilité ^^)
Revenir en haut Aller en bas
 
[Texte] Une nuit en forêt
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Is a Pancake :: Le Mausolée des Penseurs Oubliés :: Contes & Légendes :: Histoire d'un soir [RP]-
Sauter vers: